Histoire de l’association

Image de bordure du haut de page

Découvrez l'histoire de l'association

Du Foyer Rural à Pont d’Ouilly Loisirs, un beau chemin parcouru !

De 1982 à 1989

L’association a été créée grâce à la volonté de quelques habitants de Pont-d’Ouilly souhaitant faire bouger leur bassin de vie. Après quelques mois et quelques réunions, c’est Michel VAUDORNE qui prend l’initiative de fonder une nouvelle association début 1982. Il en devient le premier Président.

 

Suite à une rencontre avec Michel AINÉE, alors Président de la Fédération Départementale des Foyers Ruraux du Calvados, l’association prend le nom de Foyer Rural de Pont-d’Ouilly (F.R.P.O.) et opte pour son affiliation à la Fédération Nationale des Foyers Ruraux (F.N.F.R.) et à la Fédération Nationale des Sports en Milieu Rural (F.N.S.M.R.).

 

L’association se fixe comme but principal de dynamiser la vie sportive et culturelle de la commune de Pont-d’Ouilly et de ses proches alentours, avec l’idée dominante de permettre aux jeunes du territoire d’occuper leur temps de loisirs sainement.

 

Le Foyer Rural est déclaré en Préfecture du Calvados le 11 mai 1982.

 

Au départ, le projet de l’association est assez flou et très général puisque les problématiques qu’elle souhaite traiter sont vastes.

 

Sur proposition d’Alain THOMAS, alors Maire de la commune de Pont-d’Ouilly, la Municipalité met à disposition une petite maison située rue du Stade, en bordure du Noireau. Pour l’anecdote, cette maison avait été construite à l’origine comme annexe du Centre de Pleine Nature Lionel Terray de Clécy et était inoccupée depuis quelques années.

 

La Municipalité autorise également l’utilisation du bloc sanitaire du camping implanté à quelques dizaines de mètres.

 

L’association bénéficie alors de cette petite maison dans laquelle se trouvaient de vieilles embarcations (1 canoë biplace, 1 canoë monoplace et 4 kayaks monoplaces, tous en fibre de verre). Sa situation est très intéressante : à la sortie du village, mais proche du centre et de ses structures ; en bordure de rivière et à proximité immédiate du camping municipal et des terrains sportifs communaux.

 

Cette maison devient le local du Foyer Rural.

 

À travers ce premier équipement, l’idée de développer ce sport nautique est vite retenue. L’environnement de la commune est propice à la pratique de cette activité, avec la présence du fleuve Orne, de la rivière Noireau sur place, de la Rouvre et des gorges de Saint Aubert-sur-Orne à proximité.

 

Très rapidement, Michel VAUDORNE se rapproche des services de la Jeunesse et des Sports afin de présenter l’association, ses objectifs, ses projets et de recruter un animateur sportif.

 

La chance a permis à l’association de recruter Patrice VOLARD, âgé alors de 23 ans. Cet animateur passionné par le canoë-kayak est éducateur sportif diplômé, membre du Canoë Club Caennais et spécialisé dans le kayak-polo, discipline naissante en France.

 

Son embauche s’est réalisée au sein du Foyer Rural en mars 1982, via un contrat aidé appelé « jeune volontaire ». Cette embauche a été capitale dans l’essor de l’association.

L’arrivée d’un animateur professionnel permet de lancer et de développer la première activité : le canoë-kayak. Des séances d’initiation puis de perfectionnement sont mises en place les mercredis et samedis après-midi, plus un soir en semaine à destination de la population locale ; par ailleurs, des sorties sont organisées le week-end. En parallèle, des séances encadrées sont proposées à des groupes extérieurs (associations, établissements scolaires, instituts de formation, etc.), générant ainsi quelques recettes non négligeables pour la trésorerie naissante de l’association.

 

Pont-d’Ouilly se fait un nom dans le paysage sportif normand et s’affirme rapidement comme une place forte du canoë-kayak régional.

 

Très vite, les locaux montrent leurs limites (trop exigus, pas de sanitaires, peu de rangement, etc.). L’association décide alors d’installer un préfabriqué d’occasion, les finances ne permettant pas d’envisager d’investir différemment. L’opportunité d’acquérir l’ancien foyer du lycée de Condé-sur-Noireau se présente et les dirigeants du Foyer Rural la saisissent. Suite à un incendie causé par l’implosion d’un téléviseur, les murs sont couverts de suie. Cela n’arrête cependant pas Michel VAUDORNE et ses camarades. Quatre ou cinq week-ends de démontage et autant pour le remontage ont eu le grand mérite de souder l’équipe de courageux bénévoles.

 

Le bâtiment n’est pas des plus modernes mais il donne de l’espace et rend bien des services pendant quelques années. Grâce à ce nouvel équipement, la petite maison initialement utilisée comme club de canoë-kayak devient une halte randonneurs, communément appelée « petit gîte ». La mise en place de cette petite structure d’hébergement, très rudimentaire (un dortoir avec 10 lits superposés, une cuisine minuscule et une petite salle à manger, mais toujours pas d’autres sanitaires que ceux du camping attenant), permet de constater qu’il y a une réelle demande dans ce domaine d’hébergement de groupes. Ce constat impacte l’avenir de l’association.

 

Très rapidement, l’activité canoë-kayak prend de l’ampleur. Une section est créée au sein du Foyer Rural dès 1983, ceci afin de faciliter la gestion de l’activité et de lui permettre une plus grande autonomie et des perspectives de développement. Michel ROGER, son premier Président, ne ménage pas ses efforts et la section se structure vite et bien. Elle s’affilie la même année à la F.F.C.K. (Fédération Française de Canoë- kayak). De nouveaux kayaks sont construits, d’abord dans une salle préfabriquée de l’école municipale mise gratuitement à disposition, puis dans les actuels locaux de CapAventure de Clécy, et enfin dans un bâtiment désaffecté de l’ancienne usine de Saint-Christophe sur la commune voisine de Pierrefitte-en-Cinglais.

 

Le club participe à différentes compétitions de slalom, de descente et de kayak-polo et se trouve vite remarqué au niveau régional puis national. Il s’inscrit parfaitement dans la logique fédérale et participe au bon fonctionnement du Comité Départemental du Calvados, du Comité Régional de Normandie et de la Fédération, principalement au sein de la commission nationale de kayak-polo.

 

En 1984, soit deux ans seulement après la création du Foyer Rural, l’équipe masculine de kayak-polo remporte la Coupe de France de kayak-polo à Saint-Pierre-de-Boeuf (Loire). Le début d’une longue aventure sportive et humaine commence alors.

 

Cette même année, le Foyer Rural reçoit l’agrément Jeunesse et Sports.

 

Le Foyer Rural grandit et des nouvelles activités à destination de la population locale s’ajoutent au fi l du temps comme la randonnée pédestre, le tennis de table (section présidée de 1984 à 2022 par Didier ROBIN), la photo, la bibliothèque, la gymnastique volontaire ou encore le cinéma, par exemple. Les activités sont proposées, gérées et animées par des adhérents bénévoles en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs compétences. Chacun donne un peu de soi et de son énergie, c’est sur cette valeur de partage que l’association se construit peu à peu.

 

Autre axe fort porté par les dirigeants : le développement de prestations touristiques, et par conséquent commerciales. Ces dernières sont mises au service du développement associatif et au bénéfice des adhérents du Foyer Rural, mais aussi de toute la population locale.

 

Toujours en parallèle, l’association développe ses prestations sportives encadrées destinées à des groupes extérieurs. La demande est présente, mais l’offre de loisirs est insuffisante et les possibilités d’hébergement font défaut. Les dirigeants en ont conscience et mettent alors en place un camping pour groupes en bordure du Noireau, sur une bande d’environ 10 mètres derrière le terrain de football, juste avant le champ alors cultivé en maïs.

 

Officialisé par les services de la Jeunesse et des Sports, ce camping spécial groupes devient un P.A.J. (Point Accueil Jeunes).

 

Très vite, cet équipement sommaire trouve son public et connaît un franc succès, malgré des conditions météorologiques qui limitent son utilisation, au mieux d’avril à octobre. Le préfabriqué voit aussi son utilisation évoluer : une partie est consacrée au club de canoë-kayak pour les vestiaires et le rangement du petit matériel et deux pièces sont aménagées en hébergement collectif (dortoir avec 20 lits superposés et cuisine/salle) avec un confort des plus spartiates. La demande est bien présente et s’intensifie, prouvant la nécessité de s’intéresser à ce secteur. En revanche, il apparaît évident de ne pas rester sur cette solution précaire, au risque de mécontenter les usagers et de les perdre.

 

Milieu des années 80, l’association se penche alors sur des solutions d’hébergement collectif plus adaptées à la demande. Après réflexion et une rencontre avec un étudiant en architecture travaillant sur la réhabilitation des friches industrielles, les dirigeants décident d’acquérir les bâtiments de l’ancienne usine de la Potiche située sur la commune de Pont-d’Ouilly, en bordure du Noireau, route de Pont-Érambourg.

 

Avec l’aide de la Municipalité de Pont-d’Ouilly et de son maire, Alain THOMAS, une étude est engagée pour transformer l’existant en gîte collectif de 32 places.

 

Le Maire est convaincant et le bénévolat au sein de l’association transporte des montagnes. Le projet est fédérateur et soude l’équipe, la convivialité est de rigueur. Cela est bénéfique pour la structure, sur le plan humain en termes d’ambiance entre adhérents. De plus, cet investissement a enclenché une réelle dynamique touristique. Il permet d’accueillir des groupes toute l’année, de développer la pratique des sports de nature pour une clientèle extérieure (principalement d’avril à octobre) et ainsi d’assurer des rentrées financières fondamentales au développement de l’association.

En 1987, soit 5 ans après sa création, le bilan du Foyer Rural est positif. Le Foyer s’est agrandi et la structure défi nit plus clairement ses rôles auprès de la Commune : sportif, culturel et économique.

 

En parallèle, afin d’aider les jeunes sans emploi, l’association met en place des stages d’insertion professionnelle.

 

En 1988, le gîte de la Potiche ouvre ses portes. Durant les travaux, de nombreux bénévoles ont aidé, notamment pour le travail de tapisserie et peinture. Le projet est un succès, et le Foyer Rural décide alors de s’affilier aux Gîtes de France du Calvados, organisme reconnu facilitant la promotion et la commercialisation de différents types d’hébergement en milieu rural. Le gîte de la Potiche est ainsi labellisé deux épis.

 

Le canoë-kayak continue son essor et Pont-d’Ouilly revendique le titre de « Capitale du canoë-kayak normand

 

Les prestations touristiques de l’association sont reconnues, et les résultats en kayak-polo de ses équipes féminines, masculines et jeunes participent grandement à la notoriété du club et de la commune. Après quelques titres de champion de France en nationale 1 et divers succès dans des tournois internationaux renommés (France, Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, etc.), le club montre son fort potentiel en kayak polo au niveau international.

 

En 1989, l’équipe masculine est retenue par la F.F.C.K. pour représenter la France en Australie dans un tournoi international à Sydney en janvier 1989, considéré comme le premier championnat du monde officieux de la discipline. Dix nations issues de quatre continents participent à cet événement. Aidé par le Foyer Rural, le club trouve les fonds pour qu’une tournée d’un mois en Australie puisse se dérouler. Une délégation de 10 personnes s’envole alors pour l’Australie. Invaincue en Europe depuis trois ans, l’équipe rencontre ce qui se fait de mieux au monde dans cette discipline. L’équipe perd ses deux premiers matches à Melbourne face aux clubs australiens, le score sans appel est de 5 à 0. Les Ouillypontains ont trouvé leurs maîtres. Fort heureusement, ils digèrent peu à peu le décalage horaire, supportent mieux l’humidité et les 40° ambiants, s’habituent aux kayaks qui leur sont prêtés (malheureusement trop onéreux d’emmener leurs propres kayaks) et finissent sur une meilleure note en prenant la 2e place du tournoi majeur à Sydney, battus en finale 2 à 0 par l’équipe nationale d’Australie.

 

Enfin, en 1989, Michel VAUDORNE décide de démissionner de son poste de Président du Foyer Rural. Premier Président, son départ marque sans aucun doute l’histoire de l’association.

De 1990 à 2002

De 1990 à 2002, l’association évolue beaucoup et de nombreux projets se mettent en place. De 1990 à 1997, l’association met en place de nouvelles activités et débute différents travaux. En 1998, avec l’inauguration de la nouvelle structure, l’association prend forme et ressemble davantage à ce qu’elle est aujourd’hui.

 

En 1990, Jean-Marc PLESSARD devient le nouveau président du Foyer Rural. Jean-Marc fait partie du « canal historique » de l’association dont il en a été le vice-président.

 

Malgré son départ, Michel VAUDORNE est toujours resté proche de l’association et a beaucoup de plaisir à la voir évoluer, toujours dans l’esprit qu’il a su insuffler. Sans aucun doute, il restera une personnalité marquante du Foyer Rural.

 

En parallèle, afin de nettoyer les rives de l’Orne, le Foyer Rural et le Pays de Falaise ont fait appel à des bénéficiaires du R.M.I. (ancien nom du R.S.A.), afin de les aider dans leur réinsertion professionnelle.

 

L’association a toujours souhaité mettre en place des actions afin de valoriser les échanges entre différentes cultures. En 1990, des stages « Connaissances de la France » sont proposés à des jeunes de 18 à 28 ans. Originaires de Pologne, Allemagne, Norvège et France, ils échangent tous et profitent de diverses activités sportives. Toujours dans cette optique de partage, l’association organise aussi des échanges réguliers avec des équipes australiennes de kayak-polo ainsi que des joueurs et joueuses réunionnais.

 

Courant 1990, la coopérative scolaire existante rejoint le Foyer Rural en devenant l’une de ses sections baptisée Animation et Aides aux Écoles. Cette section a pour objectifs essentiels de fédérer les parents d’élèves, de créer du lien avec l’équipe enseignante, de contribuer à l’animation de la commune et de générer des recettes via ses actions pour les projets des écoles maternelle et primaire.

 

Grâce notamment à la politique nationale des emplois aidés, l’association embauche et grandit. Cela lui permet d’augmenter le volume de ses prestations et de pouvoir accueillir davantage de public dans de meilleures conditions. Le Foyer Rural attire de plus en plus de visiteurs chaque année, il se développe régulièrement et stabilise ses rentrées financières.

 

C’est aussi durant les années 1990 que le Foyer Rural développe des prestations touristiques encadrées à destination des groupes, en renforçant l’activité de la base de plein air et en agrandissant et en aménageant le Point Accueil Jeunes.

L’association met en place un service de location de canoës et de kayaks à partir de 1991. C’est un tournant dans la vie du Foyer Rural qui propose alors une activité nautique non encadrée, au même titre que des structures privées purement commerciales. Ce nouveau service n’est pas simple à mettre en place puisqu’il demande beaucoup de présence durant cinq à six mois, mais le jeu en vaut la chandelle car il génère des recettes non négligeables au service du Foyer Rural et de ses sections. L’engagement bénévole des adhérents de la section canoë-kayak est nécessaire, mais le Foyer Rural aide financièrement la section canoë- kayak en contrepartie.

 

Le Foyer Rural fête son dixième anniversaire en 1992. Cet événement permet à l’organisation de faire le point sur le passé, mais aussi de se préparer pour l’avenir. Pour diversifier ses activités et répondre à l’attente des publics accueillis, la base de plein air se tourne vers des activités de pleine nature comme la randonnée et le V.T.T., puis le tir à l’arc, autant de disciplines qui permettent de lier sport et découverte de l’environnement.

 

Mme Michèle ALLIOT-MARIE, ministre des Sports de l’époque visite en 1993 Pont-d’Ouilly. Elle visite les différents lieux clés du Foyer Rural et rencontre de nombreuses personnes investies dans l’association.

 

En 1994, le club de canoë-kayak du Foyer Rural peut se vanter d’être le premier club formateur de Normandie. La section grandit et reste un pilier de la structure.

 

La construction de la Base de Plein Air actuelle commence en 1994, c’est un élément essentiel à la structuration des activités de l’association. Elle est inaugurée en 1995 par Alain THOMAS qui coupe le ruban, accompagné par Jean-Marc PLESSARD et Patrice VOLARD.

 

L’année 1998 est marquée par la création de la section Animation Jeunes. Elle est présidée de 1998 à 2009 par Philippe LEGRAND, puis par Marie-Christine DOLBECQ de 2009 à 2020. Depuis 2020, c’est Betty PASQUETTE qui occupe cette fonction. L’objectif initial de la section était de proposer des activités de loisirs aux adolescents du village qui ne se retrouvaient pas dans les activités canoë-kayak ou tennis de table. Les actions de la section sont beaucoup plus nombreuses (enfance, adolescence, famille) et elle est désormais la plus importante section de l’association avec 338 adhérents en 2021 !

En 1999, fort de son expérience avec le gîte de la Potiche, et après débats et réflexions animés, le Foyer Rural acquiert les bâtiments du Moulin Neuf. Implantés en bordure de l’Orne, route de Saint-Christophe, un second gîte de groupes de 29 places y est aménagé. Après la Potiche et la base de plein air, c’est le 3e gros investissement de l’association consenti avec le partenariat de la commune.

 

En 2000, après dix ans de bons et loyaux services, Jean-Marc PLESSARD cède son poste de Président de l’association à Marcel LECOQ. La même année, fait sportif marquant, l’équipe masculine de kayak-polo réussit l’exploit de remporter la Coupe de France et le Championnat de France pour la seconde fois de son histoire.

 

Dans les années 2000, un manque de financement se fait sentir au sein de l’association. La structure a beau être souvent félicitée, cela ne se traduit pas d’un point de vue monétaire. La collectivité territoriale n’aidait pas suffisamment le Foyer Rural, au point que le directeur rédige un article« Chronique d’une mort annoncée » afin de tirer la sonnette d’alarme.

 

C’est en 2002, pour le 20e anniversaire de l’association, que le gîte de groupes du Moulin Neuf ouvre ses portes après deux ans de travaux. Très rapidement, cette structure d’accueil trouve son public. Le Point d’Accueil Jeunes continue d’évoluer et sa fréquentation augmente régulièrement. Les nouvelles prestations proposées par la base de plein air, couplées aux animations estivales développées en semaine de juillet et août, rencontrent elles aussi un franc succès.

De 2003 à 2007

En 2004, grâce au D.L.A. (Dispositif Local d’Accompagnement), opération nationale au service du milieu associatif, un diagnostic sur l’organisation interne de l’association est établi. Il entraîne une réflexion sur sa structuration interne, sa comptabilité et sa fiscalité. Après l’étude de plusieurs scénarios, les dirigeants optent pour le maintien du statut associatif, mais avec sectorisation : à savoir avec une comptabilité différenciant bien les activités commerciales et lucratives des activités non commerciales. Le Foyer Rural renforce ainsi sa gestion comptable pour présenter davantage de clarté et être plus à même de respecter les obligations fiscales. En parallèle, un bail commercial entre la Municipalité de Pont-d’Ouilly et le Foyer Rural est signé afin de régulariser les relations foncières entre les deux entités.

 

Depuis 1998, l’association comptait beaucoup sur les contrats aidés, notamment les emplois-jeunes. Même si les jeunes sont motivés et compétents, un manque de financement empêche parfois le Foyer Rural de les reconduire. En 2002, le gouvernement français décide de mettre fin aux contrats emplois-jeunes. Cela pose problème au Foyer Rural qui a très longtemps été (trop) dépendant de ces contrats.

 

Comme mentionné lors de la section précédente, le Foyer Rural a toujours trouvé important de valoriser les échanges entre différentes cultures. La structure accueille régulièrement des joueurs réunionnais, comme par exemple avec les clubs d’Aquayak et de Niagara Sainte Suzanne.

 

Toujours dans une optique de réorganisation, la sectorisation des sections et une nouvelle organisation comptable sont mises en place en 2004.

 

En s’agrandissant et en se structurant, l’association prend une place de plus en plus importante dans le paysage local. L’association signe un Contrat Éducatif Local avec les communes de Pont-d’Ouilly et de Mesnil-Villement, l’école de Pont-d’Ouilly, la D.R.D.J.S. (Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports) et la C.A.F. (Caisse d’Allocations Familiales) du Calvados. Ce contrat marque la volonté de l’association de s’engager davantage en faveur des jeunes du territoire, de leurs attentes, de leurs besoins entre autres en termes de loisirs.

 

Des stages de préparation à l’examen de moniteur de canoë-kayak sont mis en place pour les jeunes. Ouvert aux jeunes à partir de 16 ans, ce stage leur permet d’avoir une préparation concrète pour l’examen de moniteur.

 

Côté sportif, le Foyer Rural contribue activement à la création de l’U.S.P.F. (Union Sportive en Pays de Falaise) et y adhère dès sa création en 2002.

 

Suite à la mise en sommeil de la Fédération Départementale des Foyers Ruraux, l’association fait le choix de s’affilier à la Ligue de l’Enseignement du Calvados et à l’U.F.O.L.E.P. (Union Française des Œuvres Laïques d’Éducation Physique), tout en gardant pour l’instant le nom de Foyer Rural.

 

Côté structures d’hébergement, le nombre de visiteurs et de nuitées augmente chaque année, principalement au printemps et durant l’été. L’association continue de développer des activités sur le P.A.J. durant l’été et organise des événements récurrents comme les concerts du lundi soir intitulés « Pont d’Ouilly sur Scène » à partir de 2003. Ces différentes animations permettent de dynamiser la commune pendant l’été et de créer toujours plus de lien social en réunissant les groupes accueillis à la base de plein air, les touristes de passage en Suisse Normande et la population locale. Cette notion de lien social permettant le vivre ensemble est un objectif fort du Foyer Rural depuis sa création.

 

En 2005, le Foyer Rural met en place des baux commerciaux. Il prépare aussi un projet afin de voir s’il serait pertinent de proposer une activité accrobranche. Le projet Escalad’arbres débute alors. Ouvert en 2006, son succès engendre la création d’un parc accrobranche sur le site de la Roche d’Oëtre.

 

En 2007, après 7 années à la présidence du Foyer Rural, Marcel Lecoq laisse sa place puisqu’il devient Maire de Pont-d’Ouilly. Resté membre du bureau de l’association, c’est Jean-Marc PLESSARD qui reprend le flambeau. 2007 sera marquée également par l’organisation des Championnats d’Europe de Kayak-Polo à Thury-Harcourt. Les bénévoles, notamment ceux du Foyer Rural, ont grandement aidé l’organisation de ces championnats.

De 2008 à 2014

Après un an de réflexion, de visites et d’études via un nouveau Dispositif Local d’Accompagnement, le Foyer Rural ouvre en 2008 un parc acrobatique en hauteur, plus communément appelé parc accrobranche, sur le site la Roche d’Oëtre, implanté sur la commune ornaise de Saint-Philbert-sur-Orne. Appelé « Roche d’Oëtre Orne Aventure », ce nouvel investissement important doit répondre à une attente du public exprimée d’activité dite « en hauteur ». Grâce à cette nouvelle activité lucrative, l’association accroît ses recettes propres. L’aboutissement de ce projet la conduit à embaucher du personnel, dont un directeur : Arnaud NEVEU.

 

2008 sera marquée aussi par le début du procès qui nous oppose (encore aujourd’hui !) à un riverain de notre bassin de slalom. Les origines de ce litige concernent d’autres raisons que les actes du Foyer Rural en tant qu’association. En effet, il s’agit plutôt d’un litige avec la commune et certaines personnes.

 

Au cours de cette année 2008, une nouvelle section voit le jour sous le nom « Les Petits Suisses Normands, 100 % Nature ». Cette section propose la pratique du raid nature, en loisir ou en compétition. Le raid nature regroupe de nombreuses activités sportives de plein air (trail, orientation, canoë-kayak, V.T.T., escalade, etc.). Ce sport est en totale adéquation avec les objectifs et valeurs du Foyer Rural. La rando-aventure est créée, et mêle plusieurs activités au sein d’un même événement, comme la randonnée pédestre, le V.T.T. ou le tir à l’arc. Cette dernière se veut accessible et permet de faire découvrir diverses activités à un public amateur.

 

Un an après sa création, cette section s’affilie à l’U.F.O.L.E.P. Sous la présidence d’Arnaud HUET, le raid nature prend très vite une place importante au sein du Foyer Rural. Grâce à l’engagement, à la passion et aux compétences de son dynamique président, la section raid nature se développe rapidement. Des parcours permanents de course d’orientation sont mis en place à Pont-d’Ouilly ainsi qu’à la Roche d’Oëtre. Ses résultats sportifs tant aux niveaux régional, national, international en font l’un des clubs français majeurs. Par ailleurs, la qualité des événements que cette section organise ou co-organise, à savoir « Suisse Normande Le Raid » et « le Rando Raid du Père Noël » dès 2011 ou encore le « Rando Aventure » avec le concours de l’O.T.S.N. (Offi ce de Tourisme de la Suisse Normande) et des deux autres bases de loisirs de la Suisse Normande (Clécy et Thury-Harcourt) lui assure une notoriété importante dans tout l’Hexagone.

 

L’activité yoga se développe également en 2008 avec Denise DUPONT comme référente bénévole.

 

En 2010, l’association reçoit la labellisation « Normandie Qualité Tourisme » par la C.C.I. (Chambre de Commerce et d’Industrie) de Caen pour la base de plein air, prouvant ainsi l’amélioration de la qualité d’accueil du public touristique ainsi que la qualité du parc accrobranche.

 

La section canoë-kayak se porte toujours bien. Cette dernière évolue avec le Foyer Rural, comptant de plus en plus d’adhérents et adhérentes.

 

2010 est aussi l’année de la première édition du festival « Café Show », en partenariat avec l’Office de Tourisme du Pays de Falaise et qui mutera en 2017 vers le festival « Les ExtraVerties ».

 

Un « Contrat Enfance Jeunesse » est signé en 2011 avec la commune et la C.A.F. du Calvados afin de développer davantage les temps d’accueil des enfants sur nos actions à destination du public enfant. Ainsi, le développement de l’accueil de loisirs (3-11 ans) est important : locaux scolaires, agrément P.M.I., restauration, accueil de loisirs à la journée,

mini-camps, tarification en fonction des quotients familiaux, etc.

 

Toujours en 2011, le Foyer Rural a bénéficié de l’agrément « Espace de Vie Sociale » délivrée par la C.A.F. du fait de ses actions qui répondent à un public varié (familles, enfants, jeunes, adultes, etc.) et qui permettent de créer du lien social.

 

2011 marque aussi le début de Suisse Normande Le Raid, un défi raid multisports ouvert à tous.

En 2012, le Foyer Rural fête ses 30 ans. Longévité remarquable pour une petite association qui est partie avec le seul but de dynamiser le territoire. L’association tente de répondre aux attentes, dans la limite de ses moyens humains, matériels et financiers et dans le respect de ses valeurs. De ce fait, elle est reconnue et souvent citée en exemple comme structure d’animation en milieu rural.

 

La mise en place des T.A.P. (Temps d’Activités Périscolaires) en 2013 permet de renforcer le rôle éducatif du Foyer Rural et de sa section Animation Jeunes créée en 1998, et d’affirmer la légitimité de l’association auprès des familles du territoire. Cette même année donnera lieu au développement des activités ados (accueil jeunes), au premier « café de parents » et à la création du Réseau Parentalité en Suisse Normande. Pour la première fois, notre association est labellisée « Réseau d’Écoute d’Accompagnement et d’Appui des Parents » (R.E.E.A.P.) par la C.A.F. du Calvados.

 

Toujours en 2012, la Rando Raid du Père Noël à Falaise débute (aujourd’hui appelé Trail du Père Noël). Événement sportif nocturne souhaitant transmettre la magie de Noël à travers le sport.

 

En 2013, la halte randonneurs ferme ses portes et se transforme en locaux administratifs pour les sections d’animation locale, et principalement pour les sections Animation Jeunes et Canoë-Kayak.

 

L’année 2013 est également marquée par la mise en place d’une nouvelle action en partenariat avec le Comité Départemental de Canoë-Kayak. En phase de traitement ou en rémission, des femmes qui luttent contre le cancer du sein profitent ensemble des bienfaits physiques et psychologiques de l’activité physique qu’est le dragon boat.

 

Fin de saison en fanfare pour le club puisque les minimes/cadets remportent le titre de Champion de France de Kayak-Polo 2013.

 

En 2014 une réflexion est menée sur le sens des actions de l’association. Cette réflexion entraîne la création du projet associatif 2015-2018. L’année 2014 est marquée par le départ volontaire de Patrice VOLARD à la direction du Foyer Rural. Le départ de Patrice VOLARD marque un grand changement dans la vie de l’association, puisqu’il en a été le premier directeur. Premier salarié, il a été l’un des moteurs de l’association pendant toutes ces années, ne comptant pas ses efforts dans différents domaines. Patrice VOLARD reste impliqué, par exemple comme bénévole au sein de la section canoë-kayak comme référent de l’action sport santé auprès des dragon ladies ou encore comme bénévole actif dans l’organisation des concerts d’été « Pont-d’Ouilly sur Scène ».

 

Ludovic LECERF, à peine diplômé d’un D.E.S.J.E.P.S. Direction de Structure d’Animation, est nommé Directeur de l’association par le Conseil d’Administration de l’Association.

 

En 2014, la section Raid Nature organise également la Finale Nationale de Raid Nature qui s’est déroulée de Falaise à la Roche d’Oëtre en passant par Pont-d’Ouilly, Clécy et Thury-Harcourt.

 

En septembre de cette même année, les Championnats du monde de Kayak-polo se sont déroulés à Thury-Harcourt. Quelle aventure exceptionnelle qui marque à jamais les nombreux bénévoles impliqués et nos sportifs impliqués (Éloïse FRIGOT, Vice-championne du monde chez les espoirs et Willem POLLET, Champion du Monde -21 ans).

 

Comme mentionné auparavant, depuis 1998 et jusqu’en 2014, le Foyer Rural était fortement dépendant des contrats aidés. Avec la fin des emplois-jeunes (un type de contrat aidé) en 2002, l’association se doit de changer de politique. Bien que la démarche soit louable et que les contrats aidés ont sans aucun doute apporté beaucoup à de nombreuses personnes et à l’association, un cercle vicieux apparaît. La surabondance de ces contrats entraîne un sureffectif, les emplois sont créés dans le but d’être créés et non pas pour répondre à une demande ou un besoin associatif. Des difficultés dans la gestion de l’équipe ainsi qu’une faible professionnalisation des emplois forcent l’association à changer son fonctionnement. Depuis 2016, il a semblé nécessaire de replacer l’emploi au service du projet.

De 2015 à 2018

En septembre 2015, après un travail collectif de 18 mois sur la formalisation du projet associatif, les statuts de l’association sont actualisés et l’association Foyer Rural change de dénomination en s’intitulant désormais « Pont-d’Ouilly Loisirs » (P.O.L.). Ce nom est plus porteur, plus moderne et correspond davantage à la réalité de l’association.

 

Ces changements sont la conséquence du développement de l’association qui est bien plus qu’une structure sportive et touristique. Elle a aussi un rôle social prépondérant, orientation prise après l’élaboration du projet associatif 2015-2018 qui décline de nombreux axes de développement de l’association. Désormais, l’association se structure autour de trois pôles : tourisme (clients), tourisme social (usagers) et animation locale (adhérents). Le travail important réalisé par les bénévoles et les salariés pour formaliser (et s’accorder !) sur le projet associatif aura permis de donner davantage de lisibilité à l’association et de développer plus facilement de nouveaux partenariats.

 

L’association reçoit d’autres agréments tels que celui « d’Économie Sociale et Solidaire », ou encore celui « d’Éducation Populaire ». Tous ces agréments sont valorisants pour l’association, et témoignent de la reconnaissance de la qualité du travail réalisé.

 

En 2015, la vie de l’association est malheureusement marquée par une condamnation en appel dans l’affaire qui l’oppose depuis 2008 à l’un des propriétaires riverains du bassin de slalom aménagé sur le Noireau. 90 000 € de travaux sont engagés de 2015 à 2017 pour sauver l’équipement. Une deuxième procédure judiciaire à l’initiative de la partie adverse est encore en cours à ce jour sur ce dossier.

 

En 2016, Anne MEYER prend la présidence de la section Canoë-Kayak. Elle succède Michel ROGER (de 1982 jusqu’en fi n des années 90), Marcel GUILBERT (de la fi n des années 90 à 2004), Anne POLLET (de 2005 à 2008 puis en 2011 et 2012), et Christophe SCHAUSI (de 2013 à 2014).

 

À la suite de la création de l’activité marche nordique en septembre 2015, l’année 2016 aura permis de créer une nouvelle section, intitulée Loisirs Adultes. Cette section, présidée par Nadine VILLY, bénévole au sein de l’association depuis 1984, propose des activités sportives et de bien-être à destination des adultes : yoga, marche nordique et gymnastique volontaire. Aujourd’hui cette section propose 14 activités hebdomadaires. En parallèle, l’association, en particulier la section Animation Jeunes, développe des actions pour les familles avec des ateliers parents/enfants et des cafés de parents. Des activités jeux de société sont proposées, avec par exemple La Nuit du Jeu, événement souhaitant regrouper experts et néophytes.

En septembre 2017, la section raid nature crée une école de raid à destination du public adolescent. De 2008 à 2017, la section n’avait que peu de visibilité sur Pont-d’Ouilly, ses raids n’étant pas proposés au sein de la Commune. La section propose alors de nouvelles activités sur le territoire, comme par exemple les 24h V.T.T., la « Faites du Raid », ou encore

des stages pour les licenciés. Un salarié référent est aussi embauché l’année suivante : Emmanuel BOUTROIS. Il a pour mission principale de coordonner les activités de pleine nature et de prendre en charge l’école de V.T.T.

 

La même année, en partenariat avec l’Office de Tourisme du Pays de Falaise, la Communauté de Communes du Pays de Falaise, Flers Agglo et la Municipalité de Pont-d’Ouilly, Pont-d’Ouilly Loisirs co-organise le Festival Les Extraverties. Cet événement touristique et culturel se déroule à Pont-d’Ouilly et sur le site de la Roche d’Oëtre ; il permet de dynamiser le territoire durant le week-end de l’Ascension et de contribuer à sa promotion. Il affirme Pont-d’Ouilly et la Roche d’Oëtre comme places fortes de la Suisse Normande et incontournables dans le secteur touristique en plein essor. Le tourisme vert, la convivialité, le développement durable et l’écologie à travers la pratique de sports de nature propres sont autant de thématiques mises en avant lors de cet événement.

 

Le secteur touristique de la base de loisirs se développe toujours avec une prestation de restauration proposée aux groupes séjournant dans les gîtes. Par ailleurs, cinq nouvelles activités de pleine nature renforcent la palette des prestations encadrées proposées aux groupes : course d’orientation, géocaching, environnement, randonnée et pêche.

 

Sur la même période, des efforts importants sont réalisés sur la communication interne et externe de l’association : sites internet, supports de communication, entités graphiques, plannings, logiciels, etc.

 

Par ailleurs, Pont-d’Ouilly Loisirs s’engage sur la rénovation de la base de plein air, du P.A.J. et des gîtes, De nombreux travaux se feront de 2015 à 2018 afin d’améliorer l’accueil des publics individuels et des groupes (600 000 € d’investissements). Parmi eux, on peut citer des travaux d’isolation et de chauffage, augmentant considérablement le confort dans le bâtiment de la Base de Loisirs et la création d’un office de réchauffage sur le P.A.J.

 

L’année 2018 bat des records de fréquentation touristique. En quatre ans, la fréquentation de l’ensemble des prestations touristiques a été multipliée par deux. Ces recettes permettent de financer les activités sociales de l’association, d’entretenir et d’améliorer les équipements. La même année, le parc accrobranche obtient un label de qualité.

 

De 2019 à 2022

L’année 2019 est marquée par beaucoup de changements au sein de l’association. Dans un premier temps, l’actualisation du projet associatif 2019-2020 de Pont-d’Ouilly Loisirs est essentielle. Elle vient traduire la volonté de répondre plus encore aux besoins de la population du bassin de vie.

 

En partenariat avec l’A.R.O.E.V.E.N. (Association Régionale des OEuvres Éducatives et de Vacances de l’Éducation Nationale), un accueil de jeunes mineurs isolés (migrants) est organisé en urgence de février à août 2019. Cet accueil a pour but d’aider ces jeunes migrants pendant le temps de la procédure qui permet d’avérer ou non leur minorité, ceci avant qu’ils intègrent des centres de formation.

 

De nouvelles activités sont lancées au sein de la section Loisirs Adultes : sophrologie, couture, dessin/peinture, futsal, rando santé, gymnastique douce et circuit training.

 

En automne 2019, Pont-d’Ouilly Loisirs organise la 1re fête des habitants, regroupant les associations du territoire, les sections de P.O.L. et les habitants du bassin de vie ; stands, portes ouvertes, démonstrations sont ainsi proposés le dimanche en septembre, avec déjeuner convivial et concert. Malgré la situation sanitaire, cette célébration a lieu en 2020 et 2021, dans le respect des consignes gouvernementales.

 

En 2019, le lendemain de la deuxième édition des ExtraVerties, le barrage de Pont-d’Ouilly s’effondre partiellement. Suite à cet incident, de nouveaux enjeux apparaissent autour de l’activité nautique. Les travaux pourraient, par exemple, entraîner une baisse conséquente du niveau de l’eau, freinant ainsi la pratique du canoë-kayak. Les partis concernés continuent encore aujourd’hui à chercher le meilleur compromis.

 

En partenariat avec la Municipalité de Pont-d’Ouilly, l’école, le comité de jumelage et la médiathèque de Pont-d’Ouilly, deux S.V.E. (Service Volontaire Européen) ont été accueillis en 2019 et 2020 dans l’association pour favoriser les liens internationaux entre les différents pays de l’Union Européenne. Ce volontariat est aussi l’occasion de présenter à un public jeune les différentes cultures des uns et des autres, et d’apprendre à les accepter.

 

Pour développer l’accueil de groupes sur les ailes de saison, deux villages de bungalows toilés sont installés sur le P.A.J. dès le printemps 2019.

 

En mars 2020, Pont-d’Ouilly Loisirs reçoit l’agrément Centre Social, premier du Calvados en milieu rural. Lieu d’accueil et d’écoute ouvert à tous, un centre social permet de renforcer les liens sociaux des habitants du territoire et d’encourager la solidarité. Des activités à but socio-éducatif y sont présentes, domaine déjà familier pour l’association. L’agrément Centre Social est une étape logique pour Pont-d’Ouilly Loisirs qui n’a jamais souhaité être uniquement une base sportive. Ce statut permet aussi l’obtention de nouvelles aides financières, permettant ainsi d’obtenir plus de moyens pour répondre aux besoins des habitants.

 

L’association gère un nouveau bâtiment, la « Maison Des Habitants ». Après des travaux d’avril à septembre 2020, la Maison Des Habitants ouvre ses portes en octobre 2020, grâce au travail de salariés et bénévoles. Un plan d’extension est en cours pour les années à venir. L’association a toujours eu pour philosophie de toucher le public qui en a le plus besoin, et est très sensible aux enjeux sociaux. Dans cette optique un service civique est accueilli en janvier 2022 afi n de créer du lien avec les seniors isolés.

 

En juillet 2020, la section Animation Culturelle est créée avec pour objectifs de faciliter l’accès aux actions culturelles et de coordonner et valoriser les offres du territoire. La section débute avec comme avantage non négligeable l’expérience et les ressources humaines du festival « Pont-d’Ouilly sur scène ».

 

En 2021, un plan d’investissement de 190 000 € est lancé sur le parc acrobatique en hauteur pour aménager et améliorer l’activité du par cet son accueil. L’association se projette sur l’avenir, même si en temps de Covid-19 la démarche est complexe.

 

Jean-Marc PLESSARD quitte la présidence de Pont-d’Ouilly Loisirs en 2021, et cède sa place à Arnaud HUET, créateur de la section Raid Nature et membre de l’association depuis 2008. C’est Dominique FRANÇOISE qui reprend la présidence de la section Raid Nature en 2021.

 

L’histoire de Pont-d’Ouilly Loisirs est loin d’être terminée, et l’association continue de grandir et de prendre en compte les diversités des envies des publics qui l’entourent.