Paru dans la presse "Les associations veulent accueillir un européen"

Accueil d'un service volontaire europée (SVE)

Paru dans la presse : Ouest France - Mercredi 17 octobre 2018

Accueillir un Service volontaire européen (SVE), c’est le projet de Pont-d’Ouilly Loisirs. Pour réussir ce challenge, la mairie, l’école, les associations ont été invitées à s’y associer.

Jeudi soir? à la salle du conseil de la mairie, Elodie Cayot, responsable animation jeunes à Pont-d’Ouilly Loisirs, et Céline Bouhours, du comité de jumelage, ont présenté le projet d’accueil d’un Service volontaire européen (SVE). L’assemblée réunit une dizaine de personnes représentant le comité des fêtes, le comité de jumelage, la médiathèque, la mairie et Pont-d’Ouilly Loisirs. « Un SVE, c’est un jeune en service civique européen. Il vient d’un pays d’Europe et a entre 17 et 30 ans. C’est une mission d’utilité publique à l’échelle européenne. Le SVE reste entre deux et dix mois, explique Céline Bouhours. Au cours de mon master 2, j’ai été en contact avec le service de développement territorial et le dispositif Erasmus, dont les SVE font partie. » Une expérience qui a permis à Céline Bouhours d’éclairer Pont-d’Ouilly Loisirs sur son projet.

S’inscrire dans un projet de territoire

« Pour obtenir un contrat SVE, il faut déposer un dossier d’accréditation. Flers a lancé une expérimentation, un supra projet pour aider les associations à s’ouvrir à l’international. C’est la MJC de Flers qui mène le projet pour accueillir une douzaine de SVE. Pont-d’Ouilly Loisirs pourrait bénéficier de cette expérimentation », argumente Céline Bouhours. Le président du comité de jumelage, Alain Hurel, interroge sur la dimension du territoire : « Il s’agit du territoire de Flers agglo et du pays du bocage. On rentre dedans », confirme Céline Bouhours.

Pour le directeur de Pont-d’Ouilly Loisirs, « s’aider de ce dispositif peut être un moyen de concrétiser la mise en œuvre d’échanges de jeunes au niveau européen ».

Profil et organisation

« Dans le dossier à fournir, on doit définir un profil pour une meilleure intégration. Qu’est-ce qu’on attend de lui dans nos structures ? À chacun d’exprimer ses idées. Le jeune doit avoir un cadre. Il aura un tuteur à Pont-d’Ouilly Loisirs qui sera Chelsea, animatrice jeunes », explique Elodie Cayot.

Le séjour du SVE doit être une période où le jeune s’investit dans les actions associatives et bénéficie d’une dynamique collective. Un passage où il peut transmettre sa culture au travers de ses contacts avec les différents partenaires.

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités