L’association « Pont d’Ouilly Loisirs » à été créée en 1982. Le projet politique de l’association a une dimension sociale forte. Il est avant tout un réel projet social de territoire.

La Maison des habitants officiellement inaugurée

Article paru le 15/09/2021 dans le Ouest France.

 

" À la Maison des habitants, le maître mot, c’est vie, partage et échanges. Le projet est lié à l’agrément de Centre social rural obtenu par Pont-d’Ouilly Loisirs, soutenu par la municipalité.

L’inauguration de la Maison des habitants sonne comme l’aboutissement d’un long parcours qui a mobilisé de nombreux acteurs. Professionnels et bénévoles de Pont-d’Ouilly Loisirs se sont approprié le lieu et l’ont rendu accueillant. Les partenaires de ce grand chantier, élus des collectivités locales et de la municipalité, conseillers départementaux et régionaux, représentants de la CAF (Caisse d’allocations familiales) ont été invités à le visiter.

Une dizaine d’années pour aboutir à l’agrément

L’ex présidente de l’animation jeune, Marie-Christine Dolbecq, a relaté le cheminement. « En 2009, la nécessité de se renouveler s’est imposée. En 2010, l’arrivée de Ludovic Lecerf a boosté l’équipe. Son travail de mémoire sur un projet de développement de l’animation jeune a été le démarrage. S’en est suivi la rencontre des élus, la mise en place des TAP (Temps activité périscolaire) en 2013 et les actions autour de la parentalité avec le Reaap (Réseau écoute aide accompagnement à la parentalité) avec l’arrivée d’Élodie Cayot (référente familles du Centre social rural). Avec le nouveau projet associatif en 2015, notre partenaire, la CAF nous a fait comprendre que l’agrément de Centre social était à notre portée. »

La réflexion s’est engagée et les échanges ont débuté avec le conseiller technique de la CAF, Niang Mor Fall, « il y a eu des ajustements nécessaires. La distinction entre base de loisirs et Centre social rural devait être lisible pour concrétiser le projet. »

Une chance pour les habitants

L’agrément est tombé en plein confinement. La mairie a mis à disposition un logement vacant. Bénévoles et professionnels de l’association ont profité des confinements pour réhabiliter le logement, « qu’il a fallu modifier pour l’adapter aux besoins », précise l’ex-président, Jean-Marc Plessard.

La maire, Maryvonne Guibout, a soutenu le projet : « C’est une chance d’avoir cette Maison des habitants. Trois personnes ont vraiment été les piliers, Jean-Marc Plessard, Marie-Christine Dolbecq et Ludovic Lecerf dont la pugnacité n’est plus à prouver. »

Des propos repris par le président de l’intercom, Jean-Philippe Mesnil, « du lien social, une réponse aux besoins de tous », et Philippe Guilbert, directeur de la CAF, souligne, « le partenariat depuis 1982 et le travail réalisé pour un parcours d’offre aux familles ». Le président Arnaud Huet conclut : « C’est un lieu ouvert. Si la fréquentation augmente, il faudra l’améliorer et l’agrandir. »"

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités