L’association « Pont d’Ouilly Loisirs » à été créée en 1982. Le projet politique de l’association a une dimension sociale forte. Il est avant tout un réel projet social de territoire.

4 jeunes de l’IME remportent 16 médailles aux championnats de France

Paru dans le Ouest France

À l’IME (Institut médico éducatif) de Saint-Remy-sur-Orne, des projets d’inclusion ont été entrepris pour les 40 jeunes, de 6 à 20 ans, pris en charge par la structure. Leur objectif : Revendiquer l’accès à tout pour tous et avec tous. Parmi ces projets, il y a celui qui concerne le kayak, commencé en 2017, en partenariat avec Pont-d’Ouilly Loisirs (Calvados). « Au départ les jeunes débutaient en septembre pour s’arrêter en novembre », explique l’éducateur Julien Gallou. Une formule qui ne permettait pas aux jeunes d’être totalement inclus. « Le kayak, c’est hiver comme été. Le sport peut est vecteur d’intégration sociale, si on pratique toute l’année », ajoute Julien. Depuis les jeunes pratiquent en saison complète.

Estime de soi, valorisation

Des projets à multiples objectifs, « en sport adapté, ce sont des jeunes qui ont une déficience intellectuelle, des troubles psychiques ou du comportement », précise Julien Gallou. La pratique sportive leur permet d’améliorer des capacités déficientes, « en pratiquant une activité comme tout le monde, ils peuvent améliorer la concentration, l’attention, l’estime de soi, la valorisation ». Suivant les ateliers d’inclusion, chaque jeune en retire des éléments bénéfiques à son développement.

Découvrir une manifestation nationale

Sur le projet 2021-2022, 4 jeunes se sont vus récompensés pour leurs efforts. Eva, Kévin, Jérôme et Alexandre ont été sélectionnés pour participer aux championnats de France, sport adapté, à Val-de-Reuil dans l’Eure, du 23 au 26 septembre 2021. « Ils étaient 5 après les qualifications interrégionales. L’un d’eux s’est blessé et n’a pu participer », ajoute Julien Gallou. Les 4 jeunes sont partis trois jours, une première pour eux. « C’était intensif. L’éducateur sportif de la base Yann Papeleu était associé au déplacement ». Un événement qui a coûté 3 000 €. « L’IME nous a suivis et les jeunes ont participé. En échange de petits travaux, la commune de Culey-le-Patry leur a accordé une subvention ». Le Graal pour les 4 jeunes fut le moment de la montée sur le podium avec la remise des 16 médailles. Deux familles sont venues voir les jeunes, « c’est une satisfaction pour eux ». Très fiers de leur succès, les jeunes ont envie de renouveler l’expérience, « on y retourne l’année prochaine à condition de passer les qualifs », conclut Julien Gallou.

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités