Paru dans la presse "Les P’tits Suisses normands courent en Russie "

Les P'tits Suisses Normands bientôt en Russie

Paru dans la presse : Ouest France - Jeudi 18 Mai 2017

Pont-d’OuillyToujours plus de défi, les P’tits Suisses normands embarqueront le mercredi 7 juin pour un raid aventure de 72 heures en Carélie (Russie), au nord de Saint-Pétersbourg.

L’initiative

Samedi matin, à la base de plein air, les P’tits suisses normands, Thibaut Ruamps et Sophie Boutbal retrouvent leurs coéquipiers pour une matinée d’entraînement.

Dans un mois, ils s’envoleront vers la Russie pour 72 heures de raid. Un Breton, Julien Le Borgne, et un Nantais, Vadim Hatton, complètent l’équipe : « On s’est rencontrés pendant des courses. On a tous gagné des manches nationales. »

Les quatre sportifs sont des habitués de ce type d’épreuve : « Par contre, 120 km de kayak, c’est une première »,souligne Thibaut Ruamps.

L’aventure de A à Z

Les quatre compétiteurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour organiser la course de A à Z : « C’est l’aventure sur tous les points. Pour partir en Russie, il faut obtenir les visas, se rendre à Paris, organiser le séjour sur place, le voyage », précise Julien Le Borgne.

Les épreuves comprennent du trek, de la course d’orientation, du VTT, de l’escalade, du kayak, du rafting, tout ça en 72 heures.

Le départ a lieu le vendredi 9 juin : « Les meilleurs sont attendus en moins de 60 heures. »Les quatre sportifs partentavec leur matériel : « On emporte nos vélos, des pagaies, du matériel pour l’escalade. »

Pendant la course, les quatre équipiers auront un sac à dos de huit kilos.

Le déplacement a un coût non négligeable : « On bénéficie de l’aide du club et de deux partenaires. » Le règlement est strict : « On doit toujours pointer les balises ensemble. En arrivant, on a un test d’escalade à réussir obligatoirement. 26 équipes participent, surtout d’Europe de l’Est, scandinaves, baltes, russes »,ajoute Julien Le Borgne.

Les choses sérieuses débutent après avec 20 km de trek, 120 km de VTT, des ateliers en alternance, corde, paddle 5 km en descente de rivière, 23 km de rafting, 90 km de kayak dont 70 km en une fois, de nouveau 80 km de VTT, plus de 300 km au total. Les températures sont autour des 15°, la zone est marécageuse à proximité du lac Ladoga. « On craint pas mal les moustiques et les conditions météo pour le kayak. Pour le sommeil, ce n’est pas plus de deux heures à la fois. L’orientation, c’est à la boussole, le GPS est interdit. » Trois jours intenses à vivre, une aventure humaine et sportive.

 

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités