Slalom

Le slalom est l’une des disciplines en eaux vives du canoë kayak.

Il s’agit d’une course contre la montre sur un parcours de 200 à 300 m comportant 18 à 25 portes matérialisées par deux fiches bicolores (blanche et verte ou blanche et rouge). Les portes sont numérotées et leur franchissement doit être exécuté dans l’ordre. Une porte verte doit être prise dans le sens de la rivière, une rouge en remontant la rivière. Le parcours doit proposer 6 portes en remontées et il est élaboré pour permette au meilleur kayakiste de le réaliser en un temps proche d’1’30 ».

Une course se compose d’une manche de qualification le matin et d’une finale (A ou B) l’après midi. (il est parfois proposé une demi finale). Le temps est converti en points (1 » = 1 point) auxquels s’ajoutent les pénalités éventuelles. La touche d’une fiche et ce sont 2 points de plus. Une porte omise ou franchie dans le mauvais sens et là ce sont 50 points d’ajoutés au temps.

Les compétiteurs peuvent la veille d’une course, naviguer sur la rivière mais sans que le parcours soit installé. Une fois celui-ci monté, ils devront analyser le parcours le matin depuis la berge. La lecture des mouvements d’eau, la connaissance de ses capacités techniques et physiques sont essentielles pour mener rapidement son embarcation sur la meilleure trajectoire.

Les athlètes hommes et femmes peuvent concourir dans trois types d’embarcation. Kayak monoplace (K1), canoë monoplace (C1) et canoë biplace (C2). Les courses de niveau régional sont ouvertes à tous ceux possédant le niveau pagaie eau vive exigé, de minime à vétéran. Ces courses permettent d’accéder aux niveaux supérieurs (N3, N2, N1).

Progressivement on est passé d’un bassin de slalom en milieu naturel (Roches du diable sur l’Ellé, Portes d’enfer sur la Gartempe, Gorges de Saint Auber sur l’Orne,…) à une rivière aménagée avec des enrochements (Potiche sur le Noireau, Lisieux sur la Touque, Condé sur Vire, Sablé sur Sarthe, Bourg Saint Maurice,…). De plus en plus le stade d’eau-vive tend à s’imposer sur les courses (Cesson Sévigné, Lannion, Chateauneuf sur Cher, Tours, Saint Laurent Blangy, Pau,…).

Le club de Pont d’Ouilly compte actuellement 17 embarcations au classement national, toutes en national 3. Le club se classe 76è/234, il est le 6è club normand.