Paru dans la presse "Pont-d’Ouilly loisirs maintient prudemment le cap"

Assemblée générale Pont d'Ouilly Loisirs

Paru dans la presse : Ouest France - Mardi 3 Avril 2018

Le budget de l’association est pratiquement à l’équilibre. 2018 amorce un virage. La diminution des subventions et des contrats aidés incite à la prudence budgétaire.

Vendredi soir, à la base de loisirs, Jean-Marc Plessard présidait l’assemblée générale de POL (Pont-d’Ouilly loisirs).

L’association se porte bien, mais subit de plein fouet les mesures gouvernementales. En particulier, la diminution des contrats aidés qui oblige POL à modifier la gestion de la masse salariale. La diminution des subventions est une problématique supplémentaire à prendre en compte pour l’avenir. POL compte 474 adhérents.

Une hausse de la fréquentation touristique en 2017

Le parc accrobranche de la Roche-d’Oëtre enregistre une nette progression : « 14 318 entrées soit 1 370 de plus qu’en 2016. La météo nous a été très favorable, surtout en avril », argumente le responsable, Arnaud Neveu. Au niveau du kayak, la fréquentation est stable avec 10 145 locations, soit 394 en plus : « Sur le parc accro, de gros efforts ont été faits en communication et des travaux d’installation et d’entretien », précise Arnaud Neveu.

À l’accueil des locations de kayak, Delphine a constaté des parcours courts et moins chers. Le secteur touristique est une ressource financière pour POL : « C’est un secteur d’activité commerciale, donc fiscalisé. On paiera des impôts sur les bénéfices. La base de loisirs a accueilli 24 463 clients, soit 10,6 % de plus qu’en 2016 », commente le directeur, Ludovic Lecerf.

D’un point de vue tourisme social, « l’objectif n’est pas financier », précise Ludovic Lecerf. 11 455 jeunes ont été encadrés sur les activités de pleine nature. 15 197 nuitées soit 7 037 personnes soit 3,7 % de plus. De gros travaux de rénovation ont été engagés sur le PAJ (Point accueil jeunes). Des travaux de restauration ont été engagés sur les gîtes. L’installation d’une plate-forme permet l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite à la base de loisirs.

Des inquiétudes pour l’avenir

Jean-Marc Plessard annonce de nouvelles prestations comme le géocaching, des travaux sur les gîtes et la base de plein air. Ainsi que la deuxième édition des Extraverties, initiée par la communauté de communes du Pays de Falaise. « La première a été un succès. Le temps fort sera sur le parc accro qui fête ses 10 ans. »

Le Projet associatif sera actualisé en 2018. « La baisse des aides oblige à réduire la masse salariale et les coûts de fonctionnement. L’équilibre financier sera difficile à trouver », argumente le président. Jean-Marc Plessard souligne « l’implication des professionnels, le dynamisme des sections et le soutien des partenaires ».

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités